dimanche 28 septembre 2014

Le carnaval des ames

jeudi 25 septembre 2014

Dude kitchen



Pour la promo du nouvel album de Shellac, Steve Albini vous propose de vous apprendre ses recettes préférées, merci Steve !


lundi 15 septembre 2014

Instant Musical #10 : Le Mambo des Pistols (Comme d'habitude)


Découvrir que le guitariste de Richard Gotainer - Claude Engel - est aussi celui qui accompagne Sid Vicious sur "My Way" et celui de Michel Berger, de Magma et de la pub Danette de 1979 ou tout le monde se lève.


Ps (tant qu'on y est) : ayant cherché le très sympathique saccage de Vicious, j'ai également trouvé la magnifique version de Nina Hagen. Je ne pouvais pas vous laisser sans.

vendredi 12 septembre 2014

A cette minute les OfflinePeople ont 5 ans

A cette minute, les OfflinePeople ont maintenant 5 ans.
A cette minute, les OfflinePeople ont écrit plus de 1316 articles de blog.
A cette minute, les OfflinePeople ont fait 71 interviews.
A cette minute, les OfflinePeople ont vu au moins 90 concerts pendant les 5 dernières années.

A partir de cette minute, les OfflinePeople risquent de muter.
A cette minute, nous vous tiendrons bien évidemment au courant...

mercredi 10 septembre 2014

Instant Musical # 9 : Eric Debris & doctor mix


Rue saint denis, après une grande blonde aux longues jambes dorées option peep show, un monsieur en costume et chapeau noir chic devant une porte d'entrée. Je lève les yeux : "Le Maquis Megastore*".  Je rentre dans la boutique et commence à fouiller les bacs, en commençant par celui étiquetté "électro". Le dernier disque de la pile est framboise avec écrit en large caractère jaune "Wall of Noise". Au dos "Doctor mix & the remix". Je regarde la tracklist en date 1979 : sept morceaux, que des reprises, impeccables : Sky Saxon, Iggy Pop, le Velvet...
" - C'est quoi ça ?".
Le type, ses yeux bleus clairs dans le vide : "Un truc de 80', un peu genre Metal Urbain... Cabaret Voltaire... tout ça"
- Je peux écouter ?
Le disque tourne.
- J'ai essayer de le contacter pour une compil', mais je trouve plus qui c'est... il a fait que ça je crois"
Sur une enceinte unique, pleine d'aigus, le son fort, distordu, la voix punk filtrée, les bpm d'une boite à rythme... la reprise de "Sister ray" est magnifique.
- Il n'y en a que 500 exemplaires."

14 euros plus tard, de retour chez moi, je repasse à fond la reprise de "Sister ray". J'ouvre une fenêtre de navigateur, Chrome, et tape "Wall of Noise". Qui me renvoie sur "Doctor mix and the remix", avec un lien vers Pitchfork.com. Je clique et survole la page jusqu'à : "Given my slight background in the Continental new-wave of the late 70s, I can't tell you exactly where Frenchman Eric Debris, who was a member of Metal Urbain before he started recording solo as Dr. Mix and the Remix in 1979, fits in. But listening to this compilation of his complete works under this alias, I can tell you he was onto something pretty great."



*Maquis Megastore 187, rue Saint Denis 75002 Paris. Et sur twitter aussi.

lundi 8 septembre 2014

Instant Musical #8 : Mashup d'une nuit d'été


Assis dans une large péniche violette couverte de fleurs, face aux quatre grands livres ouverts de la BNF éclairés sur leur tranche, j'entends "Sympathy for the devil" chanté par Mick - Wou! Wou! - sortir d'une buvette sur le quai, à ma droite, se mélanger aux lourds bpm Boom Boom Boom du batofar flottant un peu plus loin pleine gauche.

Un mashup instantané surpris dans l'air d'une nuit d'été sur la seine, un soir de 2014.

samedi 6 septembre 2014

Instant Musical #7 : La Chenille


Faire en rêve la chenille suivi par au moins 200 personnes en chantant à tue tête "La chenille !, La chenille !" en clôture d'une très chic projection du "Seigneur des Anneaux - Episode 6" dans un cinéma monégasque à ciel ouvert.

vendredi 5 septembre 2014

Overjoyed



Half Japanese revient en pleine forme avec un nouvel album, après 13 ans de hiatus. Pour célébrer ça, voici un mini-docu qui revient sur l'influence du groupe, rempli d'idoles de jeunesse plus ou moins grisonnantes…

Overjoyed sur Spotify

mercredi 3 septembre 2014

Instant Musical #6 : Jessie et son dobro


L'air entre par la porte fenêtre grande ouverte. G. & moi on fume une clope appuyé à la rembarde du 2e. Jessie Mae Hemphil plaque les accords métalliques sur son dobro ; derrière on entend des clochettes ou des grelots qui marquent le tempo. Et sa voix majestueuse au dessus. Quelques voitures passent encore, il est 4h du matin et je commence à avoir des frissons.

lundi 1 septembre 2014

Instant Musical #5 : Kronenbourg et Moquette


Près du Louvres, aspirer des udon, ces larges pâtes japonaises qui trempent dans du bouillon salé en éclaboussant son t-shirt en face de Tekilatex en vitrine du resto - "Kronenbourg et Moquette" me hurle G. dans l'oreille - avant que Teki ne reparte avec deux filles dans une limousine noire - "Mais non c'est pas un chauffeur, ça doit être Uber.com", se rassure E.

Fuzati : "Le hip-hop était mon pote, Jusqu'au jour Où je l'ai vu se la raconter avec du champagne et des mannequins, Dans un clip pourri de R'n'B, Après je lui en voulais trop, mais en fait ce n'était pas lui. (Ah bon ben, ça va alors...)"*

Moi je peux le dire, en fait c'était bien lui.


*Paroles extraites de "Le hip hop c'est mon pote" de L'atelier.

samedi 30 août 2014

Instant Musical #4 : Tropical metal


Chaleur tropicale dans la petite salle. Vin blanc du pays d'Oc 2013 coupé au schweppes. En attendant High on Fire au glaz'art loin de La Plage. Après deux autres pastis - il n'y a plus de bières ce soir, la tireuse est en panne et les fans de métal pas content du tout - je commence à me dire que le métal à viré mainstream. Que c'est un peu devenu la nouvelle variété. "Çà a pas toujours été le cas ?" me fait remarquer G. Je me lance, pas complètement sûr  : "Ben non au début c'était plutôt une musique pour ado dépressif et maintenant, le hellfest, tout ça, c'est devenu du guignol. Sans le grand. C'est devenu le courant dominant d'un marché musical bancal ?". Malgré 50° dans la salle, le concert de High on Fire est pourtant pas si mal, même si trop de solos, des compositions un peu trop prévisibles, et le chanteur qui perd sa voix... mais après tout c'est les gars de Sleep, non ?
On me tape sur l'épaule :
"- T'as pas un crayon ?
- Euh si. eh mais attend tu vas ou ?
- C'est pour un autographe, je reviens."
Le gars avance de 2 rangs, tape sur l'épaule d'un gros chevelu qui touche presque le plafond. Le type souriant, presque gêné, signe et l'autre les yeux émerveillés, reviens vers moi :
"- Tiens ton crayon. merci
- C'était qui ?
- Le type d'Orange Goblin, y parait qu'il fait un mix juste après, à La Plage"

Dehors, les pieds dans le sable, l'air frais sur le visage, une bière à la main (autre bar autres moeurs), le mix de Ben Ward, le chanteur d'Orange Goblin est vraiment très bon. Metallica, Black Sabbath, Saint Vitus et  bien sûr des morceaux rares. Et puis un DJ metal, ça compte plus vraiment comme revival nostalgique, si ?

Après une bière de trop et balancé dans le métro on rentrera les dents serrées mais le cœur heureux : Matt Pike et Ben Ward valent bien Céline Dion, non ?